Le jury des Prix de la Critique Théâtre-Danse-Cirque dévoile ses lauréats pour la saison 2017-2018

 

Des nominations et une statuette!

 

statuette

 

Chaque année en fin de saison, un jury composé de journalistes spécialisés en arts de la scène sélectionne le meilleur des arts de la scène de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces récompenses uniques en Belgique francophone souhaitent mettre à l'honneur spectacles, metteuses et metteurs en scène, actrices et acteurs, auteurs et autrices, scénographes, techniciennes et techniciens.

1 saison, 14 catégories, 42 nominations

Dans chacune des 14 catégories, le jury a sélectionné trois nommés . Les lauréats seront dévoilés lors d'une soirée exceptionnelle le 1er octobre au Théâtre 140 à Schaerbeek.

Hommage au Kunstenfestivaldesarts

En plus de ces 14 prix, une récompense spéciale sera décernée lors de la même soirée. Le Prix Bernadette Abraté, qui honore le rayonnement d'une personnalité des arts de la scène, revient cette année à un duo : Frie Leysen et Christophe Slagmuylder. Le jury tient à saluer leur travail accompli à la création et à la programmation du Kunstenfestivaldesarts. Tous les ans, au mois de mai, l'événement créé en 1994 fait de Bruxelles la capitale européenne des arts de la scène. Des centaines d'artistes en théâtre, danse, performance et arts plastiques venus du monde entier apportent un regard singulier sur notre monde. Frie Leysen en fut la fondatrice et la directrice du festival de1994 à 2006. Christophe Slagmuylder lui a succédé, prolongeant cette collaboration inédite entre les différentes institutions culturelles de la capitale. Il devait quitter la direction artistique et générale en 2019. Mais coup de théâtre fin juin, Christophe Slagmuylder est nommé à la tête du prestigieux festival printanier viennois les Wiener Festwochen, à partir de septembre! Il quitte donc le KDFA un an plus tôt que prévu.

 

Une création de François Schuiten pour chaque lauréat

 

François Schuiten est surtout connu pour « Les Cités obscures », une immense BD en 10 volumes sur des scénarios de son comparse de longue date Benoît Peeters. Mais l’artiste est aussi un passionné des arts de la scène. Scénographe du Musée du Train à Schaerbeek, de la station de métro Porte de Hal ou encore de la station des Arts et Métiers du métro parisien, il a aussi signé les plateaux de plusieurs spectacles, dont celui de « La Cenerentola » de Rossini à la Monnaie en 2000.

Cette fois, il offre aux Prix de la Critique une statuette symbolique, nouvel hommage aux arts vivants.

 

« Je voulais, dit-il, qu’il y ait l’émotion d’une ouverture, comme une scène entr’ouverte, mais aussi une ouverture au monde que le théâtre nous apprend à décrypter. Un monde représenté par deux hémisphères de résine noire avec, au cœur du tout, l’idée de diversité, comme un fruit qui s’ouvre, sensuel, étonnant. Les saveurs de ce fruit sont des essences de bois, claires ou foncées, comme le monde dans sa diversité, formant des contrastes entrelacés, une multitude d’acteurs : c’est la scène du monde. Cet entremêlement de bois au cœur de l’astre sera disposé différemment par le maître artisan Karl-Heinz Theiss, rendant l’objet unique. »

C’est un projet que nourrissaient depuis de nombreuses années les Prix de la Critique. Cette statuette sera remise à chaque lauréat des prix lors de la cérémonie du 1er octobre.

 

Les membres du jury pour la session 2017-2018

Laurent Ancion (Cirq en Capitale), Marie Baudet (La Libre Belgique), Gilles Béchet (Bruzz, Cirq en Capitale), Didier Béclard (Demandez le programme), Laurence Bertels (La Libre Belgique), François Caudron (RTBF – Musiq 3), David Courier (BX1), Michèle Friche (Le Soir), Christian Jade (RTBF.be Culture), Catherine Makereel (Le Soir), Dominique Mussche (RTBF.be Culture), Nicolas Naizy (Radio Campus, Cirq en Capitale), Estelle Spoto (Le Vif, Focus Vif)