Appellation sauvage contrôlée

/photos/2022-ASC_Alice_Piemme_2.png

Hélène Collin fait de son corps et de sa voix les vecteurs de la parole indienne, dix ans après sa découverte de Wemotaci, l’une des trois réserves de Nation Atikamekw, au Nord du Québec. Démontant avec audace et intelligence le mythe du sauvage, elle a consacré à cette communauté un premier long-métrage documentaire, We Are Not Legends, suivi d’un spectacle documentaire ambitieux, dont Jacques Newashish, artiste peintre Atikamekw, signe la dramaturgie. Dénoncer le rapport au territoire, les questions de (dé)colonisation et le drame d’un génocide passé sous silence par les autorités canadiennes, porter dans ses flancs la violence de l’Histoire – sans tomber dans le piège des bons sentiments : voilà comment Hélène Collin a souhaité mettre en scène les rencontres, les traces, les liens et les sensations engrangés au cours de ses différents séjours. Une expérience qui se compose de récits personnels, d’anecdotes, de témoignages filmés et de la restitution de la parole des personnes rencontrées. « Pour moi l’Occident a ce côté ogre qui dévore les autres cultures, se les approprie, les engrange, mais il n’est toujours question que de lui », déclare-t-elle. « Wemotaci a toujours agi comme un aimant. Mon désir est de pouvoir immerger le spectateur dans ce territoire du bout du monde. »

A.D.

Hélène Collin & Cie Niska

Création novembre 2021 – Le Rideau de Bruxelles

Coproduction Le Rideau de Bruxelles, Espace Magh, Cie Gazon-Nève, La Fabrique de Théâtre et La Coop asbl

 

The Visit

/photos/2022-THE-VISIT-2-1024x683.png

Fondée en 2016 par Mbalou Arnould, metteuse en scène, comédienne, performeuse et violoniste, et Blanche Tirtiaux, metteuse en scène, comédienne et musicienne, la compagnie La Pigeonnière ancre son travail de recherche et ses créations loin des salles de spectacle, dans l’espace public au travers de dispositifs immersifs. Avec The Visit, safari urbain créé en mai 2021 aux Riches-Claires, le duo confronte les spectateurs avec subtilité et humour, mais non sans piquant, aux dérives, travers et incohérences de notre société de consommation (la pollution, le patriarcat, la pandémie…).

Munis d’un siège pliable, d’un masque oculaire et d’un casque audio, les spectateurs sont emmenés hors des murs du théâtre, pour être téléportés en plein anthropocène, au début des années 2020, au coeur d’une métropole. Ils sont accueillis par deux spécialistes - Martha Singer-Delamotte (Mbalou Arnould) et Betty Von G. (Blanche Tirtiaux) - de l’Institute of Applied Anthropology. Pendant 1h30, elles vont guider l’assistance pour observer, “incognito”, les autochtones de l’anthropocène. Autrement dis, nous. Une expérience théâtrale efficace, drôle et interpellante. St.Bo.

  • The Visit, de Mbalou Arnould et Blanche Tirtiaux.

Un spectacle de la Compagnie de la Pigeonnière. Avec le soutien de la ville de Bruxelles, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Musée des Egouts, du CC Wolubilis, du CC Bruegel, de la Maison de la Création, des Riches-Claires et de l’asbl Kopanica.

Création aux Centre culturel des Riches-Claires.

Reprise les 20 et 21 août 2022 au Festival de Chassepierre, le 16 septembre 2022 à Saint-Gilles, le 25 septembre 2022 au CC d’Habay-la-Neuve, les 22 et 23 octobre 2022 à L’Éden (Charleroi)…


 

A-Vide

/photos/2022-A-vide-7.png

Fondé en 2019, L'Absolu Théâtre réunit quatre jeunes artistes : Aurélien Dony, poète, auteur, metteur en scène, comédien et chanteur ; Charlotte Simon, comédienne et danseuse ; Jérôme Paque, musicien ; et Nathalie De Muijlder, assistante à la mise en scène. Ensemble, ils œuvrent à “un théâtre d'un genre nouveau”, où, définissent-ils, “le texte, dans sa puissance poétique, s'allie à la spontanéité du jeu, à la liberté et la singularité des interprètes, à l'élan qui nous pousse, nous autres jeunes créateurs, à rêver d'un espace ouvert aux explorations, aux errances, aux vertiges de toutes sortes”. Avec À-vide, écrit et mis en scène par Aurélien Dony, la petite équipe sonde l'impalpable – la peur –, plonge les mains dans le rien, laboure le néant du moi – “Qui suis-je ?”, s'interroge Charlotte – tout en investissant l'espace physiquement, en comblant le vide : “C'est quelque chose, la danse, qui se nourrit du vide”, confie-t-elle. Performance raffinée et métaphysique, À-videtire toute sa beauté et sa vivacité d'un savant alliage entre l'écriture poétique et nerveuse d'Aurélien Dony, le jeu introspectif et franc de Charlotte Simon mêlé à une impeccable maîtrise chorégraphique, et la partition mélodieuse de Jérôme Paque. St.Bo.


 

  • À-vide, d’Aurélien Dony.

Mise en scène d’Aurélien Dony.

Une création de L'Absolu Théâtre avec le soutien du Centre Culturel de Dinant, du Centre des Arts Scéniques et du boson.

Création au boson.