elu

Julie Duroisin

/photos/Julie_Duroisin.jpgAprès un séjour au Mexique où elle a monté un spectacle pour enfants, Julie Duroisin s'est formée au Conservatoire de Bruxelles. Depuis sa sortie en 2007, la jeune comédienne de 26 ans ne cesse de multiplier les projets, du théâtre des Galeries à La Samaritaine en passant par le Théâtre de la Toison d'Or où elle assure la programmation du Café-théâtre, avec ses compères de Cramique et Gosette. Révélée grâce à Emma, un spectacle de Dominique Bréda créé à La Samaritaine, où elle interprète, seule en scène, le parcours d'une femme de la petite enfance à la vieillesse, autour de Madame Bovary de Flaubert, Julie Duroisin fascine par son aptitude à changer d'âge d'un geste, d'une intonation de voix. Avec ses grands yeux et sa chevelure rousse, elle est de ces comédiennes qui font vivre un personnage d'un détail tout en déployant un irrésistible talent comique.(CP) 1 table pour 6 d'Alan Ayckbourn adapté par Gérard Lauzier et mis en scène par Patrice Mincke au Théâtre des Galeries, Cendrillon, ce macho! de Sébastien Ministru et My first time de Ken Davenport mis en scène par Nathalie Uffner au Théâtre de la Toison d'Or. Reprises : Emma, Centre Culturel des Riches-Claires, du 13 au 31 octobre My first time, Théâtre de la Toison d'Or, du 11 novembre au 12 décembre Cendrillon, ce macho!, Théâtre de la Toison d'Or, du 16 décembre 2009 au 30 janvier 2010

Muriel Legrand

/photos/Muriel_Legrand.jpgSa licence de théâtre toute chaude, acquise à Mons, a propulsé cette jeune femme aux grands yeux sombres sur tous les terrains. Musicienne (un héritage familial), elle est pianiste, compositrice, chanteuse (une voix chaude, souple, étendue), elle s'éclate en solo, en duo avec Alain Eloy (leur groupe Oxymore a emporté le grand prix de la Biennale de la chanson française, cet automne) ou en trio avec Ariane Rousseau et Julie Leyder (l'ensemble Tibidi). Mais les plateaux de théâtre aimantent la jeune comédienne multiformat. On la vit coquine, virtuose délirante dans son numéro Picabia du Cabaret furieux de Thibaut Nève à (2007) pour qui encore elle se transforme en secrétaire dans Tripalium (2008). La même année, elle rejoint le metteur en scène Michael Delaunoy dans Frank le garçon boucher de Patrick Mac Cabe, et Frédéric Dussenne pour Elseneur de Clément laloy. Cette dernière saison, elle triomphe dans une mise en scène de Denis Marleau, qui l'emmène de Mons à Montréal. Dans ce Complexe de Thénardier de José Pliya, Murielle Legrand vous y noue l'angoisse au ventre, toute en ambiguité, en finesse, entre soumission et pouvoir, domptant superbement la langue ciselée, incantatoire de l'auteur. M.F. Le Complexe de Thénardier, de José Pliya, mise en scène de Denis Marleau. Coréalisation: Manege.mons, Festival des francophonies en Limousin, UBU (Montréal), Espace Go (Montréal), Phénix (Valenciennes), Théâtre Varia.

Babetida Sadjo

/photos/Babetida_Sadjo.jpgNée en Guinée-Bissau, Babetida Sadjo commence à se passionner pour le théâtre au Vietnam où elle vit quelques années. Elle poursuit sa formation en Belgique, au Conservatoire Royal de Bruxelles. L'année de sa sortie(en 2007), elle propose sa première mise en scène (Hard Copy d'Isabelle Sorente). Comme comédienne on la retouve, mise en scène notamment par Daniel Scahaise (Prométhée Enchaîné, Antoine et Cléopâtre, La Cuisine,). Cette année, elle nous a épatés en savoir-faire et charisme, passant de Blasband à Corneille, donnant de l'éclat à ses personnages. Dans Le Masque du Dragon de Philippe Blasband, une joute oratoire entre deux réfugiées politiques, sur la haine des peuples en guerre et leur nécessaire réconciliation, Babetida réussit la nuance, la tempête qui s'apaise, face à la force tranquille de Awa Sene Sarr, grande comédienne sénégalaise. Dans L'Illusion comique de Corneille , elle tourbillonne dans la servante Lise, lui donnant un relief neuf, "black" et vif. C'est un feu d'artifice qui avec Carole Weyer et Othmane Moumen donne en grande partie le la à ce spectacle. Un jeune comédienne... à suivre.(NA) Le Masque du Dragon de Philippe Blasband, m.e.s Hélène Theunissen, Théâtre de la Place des Martyrs. L'Illusion comique de Pierre Corneille, m.e.s Marcel Delval, Théâtre Varia. Reprise : tournée 2009-2010 en centres culturels, infos : www.babetidasadjo.be